Sélectionner une page

Comment j’ai amélioré ma productivité et ma concentration pour travailler moins

61. Abolir le mythe des longues journées de travail

 

C’est fini la compétition de celui qui travaille le plus, ça ne mène nul part et ça n’a aucun sens !

Chacun travaille à sa façon, en fonction de son temps disponible, de son organisation.

Je trouve qu’en France on vit dans ce carcan des 35h. Si tu as la possibilité de travailler moins, fais le, profites en.

Le nombre d’heures travaillées n’a rien à voir avec la productivité, et l’efficacité.

Quand j’étais salariée, il était hyper mal vu de partir du bureau avant 18h, même 18h30. Mais pour quelle raison ? j’étais cadre, je ne devais pas pointer, je ne devais pas respecter un nombre d’heures à réaliser par semaine et pourtant, dans cette entreprise, on était enfermé dans ce schéma des 35/39 heures.

Quand j’ai démarré ma carrière d’entrepreneure solo, je continuais à penser que pour réussir je devais travailler du matin au soir, sans arrêt.

Maintenant que je suis sortie de ces croyances limitantes je travaille mieux parce que j’accepte de travailler moins.

 

2. Commencer sa journée par de la méditation ou de l’écriture de flots de pensée

 

Je travaille moins mais beaucoup mieux depuis que j’ai instauré un rituel avant de me mettre à travailler car cela me permet de me recentrer sur moi même, sur mes objectifs de la journée, de commencer la journée plus sereinement, sans stress, sans émotions négatives.

 

3. Définir ses objectifs mensuels/hebdomadaires/quotidiens

1. A chaque début de mois, lister ses objectifs mensuels

 

Pour le travail par exemple (préparer une nouvelle offre, sortir mon podcast), et à titre personnel (préparer des vacances, un week end, un anniversaire, préparer le déménagement etc)

 

Cette feuille de route permet de découper objectifs en sous tâches que je vais répartir sur chacune des semaines du mois

 

 

 

 

 

2. Se fixer un SEUL gros objectif par semaine

Avant, je pensais qu’être une wonder woman c’était savoir gérer mille choses en même temps. Sauf que pas du tout. C’est plutôt le résultat inverse, rien n’avançait comme je le voulais, ça me provoquait beaucoup de frustration, d’immobilisme etc

Donc un seul gros objectif par semaine suffit !

 

3. Programmer chaque journée la veille ou le matin même

Après avoir déterminé mon objectif de la semaine, je découpe les tâches à réaliser que je répartis chaque jour.
C’est important de revoir ces objectifs avant de commencer la journée car tu sais où tu vas, et ce que tu fois avoir accompli avant la fin de la journée.

 

En listant clairement tes objectifs, tu peux faire un bilan très facilement en fin de journée pour suivre ton évolution.

Je te conseille de ne pas te fixer trop d’objectifs, trois dans une journée, 3 c’est bien.

4. Pour chacune des tâches que tu dois réaliser, délimite des plages horaires 

Par exemple : écrire un mail, 10 minutes, faire ma comptabilité, 30 minutes, enregistrer le podcast 1h etc.

Cette technique fonctionne hyper bien pour lutter contre le perfectionnisme.

Quand tu sais que tu n’as que 30 minutes, ou 1h pour faire une tâche, tu vas à l’essentiel, tu te mets à fond, et donc tu avances mieux. Il ne faut pas chercher à faire quelque chose de parfait.

Le perfectionnisme est vraiment un poison ! en tout cas, en ce qui me concerne, ça m’a empêché de très nombreuses fois d’avancer sur des projets parce que comme je savais que je ne pouvais pas produire le résultat comme je l’imaginais, je ne faisais rien.

Et je n’ai de cesse, presque quotidiennement de me répéter maintenant que Fait est mieux que Parfait ! Et qu’il faut d’abord passer à l’action, et après ajuster, apporter des améliorations.

 

4. Comprendre comment tu fonctionnes pour ne pas être dans la résistance

 

Savoir quel est le meilleur moment de la journée/de la semaine pour travailler

 

Il est hyper important de se connaître pour ne pas être dans la résistance : savoir quel est ton meilleur moment pour travailler : par exemple il est inutile de te programmer des séances de travail le week end si tu n’aimes pas ça. Si tu te forces, ça ne marchera pas !

Maintenant que je me connais mieux. Je sais que je n’aime pas travailler le week end. Je l’accepte et ça se passe beaucoup mieux.

 

 

Savoir à quel moment tu es le plus productif

On ne suit pas tous le même schéma. Il faut que tu arrives à déterminer les moments de la journée pendant lesquels tu es la plus productive et plus concentrée.

Pour cela, observe combien de minutes/d’heures tu es capable de travailler sans te distraire, à quel moment de la journée tu es la plus performante.

C’est en te connaissant mieux, que tu sauras comment mieux travailler. Et c’est comme ça que tu pourras travailler moins dans une journée.

Tu verras, peut être qu’il te suffira juste de travailler intensément 3 fois 45 minutes dans la journée pour réaliser la plupart des tâches que tu dois faire.

 

5. Ne pas faire plusieurs choses à la fois

 

Aujourd’hui c’est un défi de tous les instants d’apprendre à faire une chose à la fois.

C’est à dire, si tu écris un mail, écris-le jusqu’au bout, ne t’arrête pas arrêter pour regarder ton téléphone ou commencer une autre tâche.

Il faut se dire que notre cerveau est un peu comme un moteur diesel : le plus dur c’est de s’y mettre, une fois qu’on est lancé, on travaille beaucoup plus facilement.

Donc si on est interrompu toutes les 5 minutes, si on change de tâche toutes les 5 minutes, on demande à notre cerveau de faire beaucoup d’efforts à chaque fois pour s’y remettre.

Alors que si on se concentre sur ce qu’on fait, pour aller jusqu’au bout, on travaillera mieux, en fournissant moins d’effort.

Quand on essaie de faire plusieurs choses en même temps, notre attention est divisée en deux. On a l’impression de gagner du temps, mais en fait on en perd.

 

 

6. Stopper les notifications sur ton téléphone.

 

De manière générale, que tu travailles ou non, je t’invite à supprimer les notifications de ton téléphone. Les notifications nous pourrissent la vie ! On reçoit les notifications des réseaux sociaux, des sms, des conversations whatsapp, des mails, des informations…

STOP, c’est trop ! Tu n’as pas besoin de savoir à la minute ce qu’il s’est passé dans le monde. Tu n’as pas besoin de savoir à la minute si tu as reçu un mail.

Je t’invite vraiment à restreindre le plus possible les notifications sur ton téléphone. Les informations, quand tu en as besoin, tu vas les chercher, mais ce n’est pas à toi de les subir !

 

7. Commencer par ce que j’aime le moins, ou le plus urgent

 

Pour éviter la procrastination, je te conseille de commencer ta journée par ce que tu aimes le moins faire. Une fois que ce sera fait, tu en seras débarrassée.

 

8. Prendre des notes

 

Pour être plus productif au travail, je t’invite à utiliser un outil de prise de note pour te vider le cerveau.

L’avantage du numérique c’est de pouvoir faire des recherches, de pouvoir déplacer des éléments, faire des liens etc.

Pour cela, je te conseille les outils Notion, Trello ou Evernote.

 

9. Pour favoriser ma concentration : noisli

 

J’utilise ce petit outil Noisli qui permet de te concentrer.

Noisli te permet d’écouter des bruits blancs (des vagues, un train qui passe, des bruits de fond comme dans un restaurant etc) et cet outil m’aide beaucoup quand j’ai besoin de me concentrer, notamment pour écrire, ou quand il y a du bruit autour de moi.

Je te le recommande !

 

10. Faire de son mieux

 

Accepter que tu fais de ton mieux. Il faut en finir avec le mythe de la performance. Tu ne pourras jamais avancer correctement si tu es dans la résistance.

Si tu as des enfants malades et que tu dois t’en occuper, il faut l’accepter.

Si parfois tu te sens moins bien, en fonction de ton cycle par exemple, tu as le droit de te reposer. ou si tu as d’autres priorités personnelles que le travail c’est ok !
Aucune journée de travail ne se ressemble, dans une année, il y a des hauts, des bas, et c’est ok.
L’idée c’est de faire de son mieux, uniquement faire de son mieux.