Sélectionner une page

Comment gérer la dépendance émotionnelle ?

Qu’est ce que la dépendance émotionnelle ?

 

La dépendance émotionnelle est le fait de lier nos émotions à une personne extérieure ou une situation donnée.
Dans le sens positif : lorsque je reçois un compliment, je me sens bien.
Comme dans le sens négatif : je dois rendre en urgence un dossier au travail et cela me provoque du stress.
Or les faits sont neutres. C’est la façon dont nous interprétons des circonstances qui déterminent nos pensées, et les émotions que nous ressentons.

Or, la plupart du temps, nous rendons les autres, ou des situations, responsables de nos émotions alors que nous sommes les seuls responsables de la façon dont nous nous sentons.

Par exemple, on ne devrait pas dire à une personne “tu m’as énervée.” Non ce n’est pas la personne qui nous a énervé. Je me suis énervée toute seule, parce que j’ai fait une interprétation d’une situation donnée qui m’est propre.

Face à une même situation, deux personnes ont des réactions différentes.

Les impacts de la dépendance émotionnelle sur ta vie

  • Tu as l’entière responsabilité de tes émotions, et tu peux reprendre le contrôle sur tout ce que tu vis.
    Et donc, si il t’arrive de ne pas te sentir bien, tu as le pouvoir d’y remédier. Tu es libre de tes émotions, personne ne peut te les imposer, et personne ne devrait avoir de l’influence sur elles.
  • C’est moi qui choisis ce que je ressens, si j’ai envie de me sentir fière, je me sens fière. Je n’attends pas qu’un résultat me rende fière ou qu’une personne me dise quelque chose qui me fasse me sentir fière.
  • Quand quelque chose t’arrive, c’est toi qui fait le choix de son impact dans ta vie. C’est toi qui choisis de l’influence que ça a sur toi.
    Donc c’est à toi de te demander, est ce que l’émotion que je ressens dans cette situation m’est utile ? C’est moi qui choisis ce qui peut m’affecter ou non.
  • Je n’ai pas à me sentir responsable des émotions des autres. C’est à dire que leurs émotions ne doivent pas m’atteindre et je n’ai pas à porter leurs émotions négatives.

Des exercices pour diminuer ta dépendance émotionnelle

 

  • Prendre de la hauteur : dans quelles situations il t’arrive d’être influencée par le comportement d’une autre personne ?
    A quel moment j’ai ressenti de la colère, pourquoi ? Comment j’aurais pu réagir autrement ? Reprendre le contrôle de nos pensées c’est adopter une position d’observateur, prendre de la hauteur, se mettre dans une position plus apaisée pour faire le point sur nos pensées : quelles sont les pensées que j’ai envie de conserver, qu’elles sont celles que j’ai envie de valoriser, et qu’elles sont celles que je veux éliminer. Dans ce cas je peux juste dire à ces pensées, je vous ai bien entendu, je peux comprendre pourquoi vous êtes arrivées là mais je choisis de ne pas vous donner de l’importance.
  • Ecrire tes pensées : en écrivant tes pensées, tu les extériorises, tu en prends davantage conscience et donc tu peux diminuer l’impact négatif qu’elles ont sur toi.
    Par exemple quand tu discutes avec une amie, tu lui parles d’un problème que tu vis en ce moment. Rien que le fait de lui parler va te faire du bien. Même si la situation n’a pas évolué, tu lui auras exprimé ce que tu ressens, tu auras extériorisé tes pensées.