fbpx

Changer sa vie, c’est possible !

Changer sa vie peut faire aussi envie que faire peur. Ce drôle de cocktail d’émotions nous donne l’impulsion pour nous lancer ou au contraire, nous paralyse. C’est un peu quitte ou double. Pourtant rien n’est jamais aussi tranché dans la vie.

Changer sa vie, c’est possible. Ce n’est pas réservé aux autres. Toi aussi tu as le droit d’avoir envie de changer ta vie, et surtout de la faire. Et comme je sais que cela peut être assez inconfortable – étant moi-même passé par là – je te propose de suivre un cheminement qui devrait t’amener à trouver les bonnes réponses pour toi. Celles que tu ne t’autorises pas à avoir pour le moment. Promis, on y va en douceur.

Les 2 blocages les plus courants qui empêchent de changer sa vie

Quand je parle avec mes coachées qui souhaitent opérer un changement dans leur vie, il y a deux objections qui reviennent très régulièrement. D’une part, je n’ai pas le choix, c’est comme ça. D’autre part, je vais passer pour une instable. Voyons ce qu’il en est réellement.

Je n’ai pas le choix

Je n’ai qu’une chose à te répondre : Ah bon ?! Pourquoi ? Et là tu vas m’expliquer que tu n’as pas le choix parce qu’il te faut un boulot – un CDI tant qu’à faire – que cela fait 10 ans que tu es dans la même boîte, que tu as des enfants, une famille, etc. Bref, tu n’as pas le choix, tu dois rester là !

Et puis de toute façon c’est difficile pour tout le monde, personne n’aime son travail et c’est normal de souffrir au travail.

Tu te reconnais au moins en partie ?

Ces histoires que tu te racontes n’existent que dans ta tête. C’est un schéma de pensées qui te permet d’entretenir ton blocage. Même si la situation actuelle t’est douloureuse, elle t’apporte un certain confort que tu as peur de remettre en cause.

Mais qui a dit qu’il fallait absolument aller au travail à reculons ? Avec la boule au ventre ? Se demander tous les matins pourquoi on se lève ?

Donc en fait si tu n’as pas le choix, tu vas continuer comme ça 10, 20 voire 50 ans. C’est une fatalité que l’on ne peut pas changer. Vraiment ?

Je suis instable

L’autre frein qui revient régulièrement quand une personne souhaite changer sa vie, c’est la crainte de passer pour quelqu’un d’instable.

Et là, on comprend très bien que cette crainte ne t’appartient pas réellement. Tu as plutôt peur du regard des autres à cause des croyances que l’on a ancré en toi. Ce qui est totalement différent !

Mais je te l’accorde, dans notre société, les personnes qui opèrent des changements successifs, ou des reconversions multiples sont encore trop souvent perçues comme instables. Il n’est donc pas étonnant que tu n’aies pas envie que l’on te renvoie cette mauvaise image de toi.

Sauf qu’il ne faut pas oublier que l’on t’a demandé de choisir ta voie professionnelle vers 15-16 ans, 18 ans à tout casser. Et à cet âge-là, on ne se connaît pas, on ne sait pas ce qui nous plaît vraiment. On a l’impression de devoir faire un choix pour la vie ce qui nous met une pression considérable. On finit alors par faire un choix conventionnel que nos parents approuveront. Résultat quelques années plus tard, tu te demandes ce que tu fais là.

Heureusement, les mentalités sont en train d’évoluer, notamment avec la mise en avant des profils atypiques qui s’ennuient rapidement et qui ont donc besoin de changements réguliers.

Mais tu n’as pas à attendre que l’on te donne l’autorisation de changer ta vie !

Charlotte Gonzales - Changer sa vie c'est possible 1

Choisir pour changer sa vie

En fait, le changement n’est pas synonyme d’instabilité. Tu n’as pas à subir ton quotidien.

Tu as le choix. Tu as le pouvoir de faire absolument tout ce que tu veux ! Et si tu veux changer de vie, alors fais-le.

Je sais que certains choix ne sont pas évidents à faire. Tu as l’impression de devoir renoncer à certaines choses, voire de devoir les sacrifier. Parfois, il faut aussi prendre des risques. C’est vrai !

Mais c’est à toi de te donner les moyens d’avoir la vie que tu veux. C’est une question de priorité.

Si tu sais exactement ce que tu veux, que tu as ta vision en tête, tu deviens inarrêtable.

Par exemple, tu acceptes de prendre un job alimentaire le temps d’économiser ou de mettre en place un projet qui te tient à cœur. Tu sais que c’est une période transitoire. C’est exactement la même chose avec le fait de suivre une formation après le travail par exemple.

Tu peux faire autrement qu’aujourd’hui. Tu peux créer ton propre modèle de vie.

Et ce n’est pas une question d’âge, ni de nombre de reconversions. Ce n’est jamais un échec. Chaque nouvelle expérience te permet d’apprendre à te connaître et d’avancer vers la personne que tu veux être.

Du coup, j’ai quelques questions pour toi :

  • Pourquoi fais-tu le job que tu as actuellement ?
  • Est-ce qu’il te rend heureuse ?
  • Sans même être malheureuse, est-ce que tu es vraiment heureuse ?
  • As-tu besoin d’autre chose ou de plus ?
  • Au fond de toi, est-ce que c’est ça que tu veux ?

Changer sa vie : Ce n’est pas une question de chance !

Pour clôturer cette réflexion, j’aimerais apporter une précision importante. Changer sa vie n’est jamais une question de chance. 

Ce sont tes décisions et tes actions qui font que les opportunités se présentent à toi. Elles ne tombent jamais de nulle part, par hasard.

Si tu agis afin d’être en accord avec toi, que tu te donnes les moyens même si ce n’est pas toujours confortable, tu réussiras à changer ta vie.

Rien n’est une fatalité. Tu es au pouvoir de ta vie !

conclusion

Comme tu l’auras certainement compris après la lecture de cet article, changer sa vie, c’est possible !

Cela demande (seulement) de prendre la décision et de faire un pas vers ta nouvelle vie.

Tu peux par exemple commencer par télécharger ton workbook offert 5 étapes vers une vie rayonnante.

 Cet article t’a plu ? Tu peux le partager ou l’enregistrer.

Charlotte Gonzales - changer sa vie